vendredi 30 septembre 2011

La monture "3 axes" de Serge


Limité par les fixations standards de la GoPro, Serge (merci à lui !) a réfléchi à une monture sur mesure, orientable en 3 axes.

Et comme il a pensé à vous, voici le fruit de sa réflexion, dans le détail !

Après des heures de cogitation et quelques prototypes à la poubelle, je vous livre la recette d’une MONTURE UNIVERSELLE répondant au cahier des charges suivant :
  • Grande précision pour quelques euros seulement. 
  • Facile à fabriquer avec des outils de base : une perceuse du dimanche, un taraud de 5 mm (15 €) (optionnel), une scie à métaux et une lime (une meuleuse si possible).
  • Hyper compacte, légère, indestructible, inoxydable, résistant à l'eau de mer et de piscine.
  • 3 axes ; c'est à dire tournant dans tout les sens à 180° ! (Comme une rotule)
  • Facile à bloquer (solidement) dans n'importe quelle position : d'une seule main et sans outil !
  • Démontable instantanément du support de base pour être monté sur une autre base.
  • Montable sur tout type d'EMBASE CUSTOM : kite-surf, vélo, casque, poignet, bâton de ski, plat en alu fixé ou collé au double face, etc...)

On utilise un RACCORD RAPIDE (à oreilles) 15x21 en laiton pour tuyau d'arrosage (2 € chez Brico-dépôt) que l'on va visser (accoupler) à une DOUILLE réalisée avec un BOUCHON FILETE mâle 15x21 en laiton (0,2 €)


Le raccord rapide (MONTURE) fera partie de la caméra, alors que la DOUILLE (bouchon mâle percé au diam 6mm en son centre) sera fixé par une vis de diam 6mm (inox ou laiton) sur tout support désiré


On prévoira autant de douilles associées à autant de supports désirés : par exemple un collier de plomberie, ou du plat d'alu cintré au bon rayon, permettra de fixer la DOUILLE à tout type de tube et de support.




Les douilles peuvent être vissées directement sur un casque (petit trou de diam 6 dans la coque) (et y rester, il ne gêne pas), ou sur une plaque d'alu ou de plastique.

Bref, partout où vous pourrez visser (solidement) ce petit bouchon (et le laisser si souhaité) vous pourrez monter votre Gopro d'un tour de main.

Par exemple, je peux, sans poser l’Aile, monter ma Gopro de la planche de kite (le bouchon est fixé par une vis d'aileron qui le traverse), à ma barre (bouchon sur un collier), puis à un support sur mes lignes puis sur mon casque...On laisse les douilles (bouchons) en place ; minuscules, elles ne gênent pas. Les positionnements restent alors « mémorisés ». Facile ! (Pour la monter sur l'aile, je dois quand même la poser, mais je cherche à apprivoiser une mouette...)

REALISATION :

Pour les as de l'extrême qui malheureusement ne seraient pas en plus ingénieur, j'ai fait un joli plan :



1) On achètera une cornière Alu de 30x30mm (longueur 1 m, magasin de bricolage) dans laquelle on coupera 3 morceaux de 18mm de large.


D'une épaisseur de 1,5mm (plutôt 1,6mm réel), il suffit d'en empiler 2, pour obtenir une épaisseur de 3,2mmqui viendra se loger entre les oreilles (3,4mm) des pattes d'attache du caisson de la Gopro.

Si nécessaire on peut augmenter un peu l'épaisseur en intercalant une feuille (genre film de diapositive ou emballage plasique très fin...). Ceci afin de diminuer le jeu et éviter de créer un porte-à-faux sur les pattes d'attache en plastique du caisson de la GoPro (risque de fragilisation, donc de casse).
Bref, à vous de bien ajuster.

2) La 4 ème équerre empilée est un plat de 20mm x 2mm d'épaisseur plié à 90° qui sera taraudé (étape 3) à 5mm pour recevoir la vis de serrage Gopro. 2mm d'épaisseur semble être un minimum pour assurer un filet qui ne foirera pas au premier serrage.
Un écrou peut remplacer cette étape de taraudage,
mais terminés, les transferts faciles de gopro en pleine mer ! (plouf l'écrou !, ou pire , plouf la Gopro !)







ASTUCE : pour plier le plat de 20x2mm proprement on fait un trait de scie peu profond au droit du trait de pliage, puis on plie ; le trait de scie étant à l'intérieur.

3) On empile donc nos 4 équerres dans un étau, et on perce (d'abord à 4 mm!) le trou qui recevra la vis Gopro de 5mm (sur la patte extérieure).

On termine de percer chacune des équerres à 5mm, sauf la pliée que l'on a retirée et que l'on taraude à 5.

4) On superpose les 4 équerres, avec lesquelles on intercale précisément des rondelles (qui simulent l'épaisseur des oreilles (3mm) du caisson) et on bloque avec la vis Gopro.

On perce alors le trou de 6mm qui recevra le boulon en laiton de 6mm.

ASTUCE : pensez à percer bien perpendiculairement aux surfaces, quitte à vous faire aider de 2 bricol'girlz (ou bricol'boyz, c'est selon) qui vous aideront à percer verticalement le support mis bien à l'horizontale.
On peut commencer à percer à 2mm afin de faciliter le perçage définitif en restant précis.

5) Pour la finition : on serre les équerres avec 1 boulon de 5 (éviter la molette de la Gopro qui fond à la chaleur du meulage) et un boulon de 6mm. On meule (lime) l'alu pour donner les arrondis et les rognages qui permettent une rotation de 180° du caisson. On trempe fréquemment dans de l’eau pour refroidir.

ASTUCE : En utilisant comme entretoises, à la place des oreilles du caisson, des rondelles (standard, de diam 15 extérieur); cela permet de meuler proprement, en s'appuyant sur leur forme, l'arrondi des feuillures qui viennent s'articuler dans le caisson.

6) On fixe le raccord d'arrosage avec le boulon de 6 et une entretoise faite avec 2 rondelles (ou 3)et la rondelle intérieure de diam 18 à 19mm. Le raccord rapide doit tourner librement. On peut le percer (cf photo) pour l'alléger un peu ... On coupe le restant de la vis au dessus de l’écrou.




7) COTÉ DOUILLE : on perce le BOUCHON en son centre à 6mm. On fera passer par là un boulon de 6 pour le fixer sur tout type de support, casque, platine, collier pour tube, cornière, plat, etc...

On peut le percer ou le meuler pour l'alléger.

MONTAGE :

Avant de bloquer le raccord rapide sur une douille, on ajuste en rotation l’angle souhaité.

On appréciera par ailleurs le large débattement rendu possible pour le caisson de la GoPro.

Bon bricolage ; restez prudent(e)(s) et bonnes sessions extrêmes en Gopro.

SERGE.



.

9 commentaires:

SCIULARA a dit…

Salut,

Idée de base très originale et merci de l'astuce pour la réalisation des "pattes"...

Par contre la "multiplication" des métaux (laiton, alu, inox) ne va-t-elle pas favoriser l'électrolyse, notamment en immersion en milieu marin (en écho à [i]"inoxydable, résistant à l'eau de mer"[/i] ?!
As-tu du recul à l'usage ?

Enfin, encore merci de l'astuce...

GoPro Cameras Hacks & astuces a dit…

Merci pour la remarque,le phénomène de corrosion galvanique aura effectivement lieu en raison de la présence de ces différents matériaux et de leur différence de taux galvanique.

Toutefois, à moins d'y ajouter un courant électrique cela reste, je pense, un phénomène assez lent et donc d'une portée limitée dans le cadre de l'utilisation qui nous intéresse, y compris en immersion.

Je laisse à Serge le soin de nous apporter son témoignage dès qu'il aura assez de recul.

En espérant qu'il n'y ait pas besoin d'y installer une anode ;)

Serge a dit…

Ces remarques sont pertinentes. Cependant, l'usage (depuis plusieurs mois) montre qu'il n'y a pas de corrosion ; tout juste un léger blanchiment salin (normal et stable) du laiton qui s'enlève facilement à la brosse, ou au miror, si on veut briller comme au premier jour... Mais sinon ce n'est pas nécessaire de frotter… pas de corrosion galopante…
Je pense que l’effet galvanique multi-métaux ne se produit pas car ces derniers forment un mono-bloc conducteur équipotentiel où les électrons se stabilisent parfaitement. L’effet d’électrolyse apparaît entre les métaux au droit des zones « isolées » , mauvaises conductrices, liées à de grandes distances, comme sur la coque d’un bateau.. Ici ce n’est pas le cas, les électrons ont vite fait le tour du propriétaire…
Vous pouvez donc bricoler sereinement… C’est un vrai bonheur de se libérer de la monture de base en plastic chétif... Finie l’angoisse du crac ou du plouf à 300 €.
C’est tellement facile de fixer une douille mâle de 15x21 n’importe où (et solidement) que ça ouvre toutes les perspectives de prises de vues les plus improbables…
Prochainement, mon support (embase pour la monture universelle) pour lignes de kite-surf (non dangereux aux croisement des lignes, comme l’est dramatiquement le modèle du commerce)…
SERGE.

7eefec3a-321e-11e1-beb8-000f20980440 a dit…

Bonjour Serge,

Super ton idée de montage, je voulais savoir si les trous que tu as fait sont simplement pour alléger le tout, ou bien pour y insérer une goupille ?

Si ce n'est pas le cas, as tu eu des soucis de "dévissage" ?

Merci

Serge a dit…

Bonjour 7eefec3a...

J'ai fait des trous dans la bague de serrage et la douille pour les "alléger" quelque peu ; même si en fait la monture n'est vraiment pas lourde.. et le gain des trous négligeables.. donc pas nécessaire.
En revanche, j'ai remarqué que cela facilitait l'évacuation du sable ou de la neige par un simple soufflage...
Bonne idée pour une goupille ! mais en réalité le blocage laiton/laiton est hyper-efficace donc il ne faut pas serrer trop fort (légère pression des 2 doigts sur les oreilles de la bague) L'effort de déblocage est toujours bien supérieur à l'effort de blocage appliqué. La douille 15x21 doit, elle, être bien boulonnée sur le support choisi, sinon c'est elle qui risque de tourner un peu si l'on force sur la bague..
Dans la pratique il n'y a aucun problème de serrage/blocage/déblocage c'est efficacement simple..

POUR INFO, je peaufine, comme annoncé, un support pour accrocher dans les lignes de Kitesurf.. (endroit idéal pour des vidéo géniales...) Je trouve Le croisillon du commerce dangereux car dans la zone de croisement des lignes lors des sauts et figures, avec risque de décapitation (de la caméra)(vécu mais sauvée par miracle).. La cam est alors un magnifique hameçon à lignes, y compris quand on a planté son aile en pleine mer et que ça l'empèche de redécoller... mais j'ai la solution dans mes cartons... un peu de patience.

A bientôt.
Serge.

FBen a dit…

Bonjour Serge,

J'ai fini de bricoler ton support, mais je ne comprends pas comment faire pour qu'une fois le raccord rapide vissé, le support ne tourne plus: moi il faut que je sers bien la visse qui prend le raccord rapide + les 4 équerres mais dans ce cas je ne peux plus le tourner une fois monté!

Merci

P.S. j'ai du mettre un ecrou car l'alu de 2mm n'a pas tenu mon taraudage :(

FBen a dit…

Re-

Et bien finalement c'est bon juste apres avoir écrit le commentaire, j'ai re-regardé ton schéma et je n'avais pas vu qu'il fallait placer une rondelle de 6mm, donc la j'ai tout bien serré mais le raccord est libre tant qu'il n'est pas vissé ! Serge tu es un génie, ton support est fantastique !

Serge a dit…

Salut FBen

Oui, c'est la grande rondelle prise entre la douille male 15x21 et la bague à oreille qui bloque le tout au serrage. Si tu envisage l'eau de mer, elle doit être en laiton ou en inox.. Effectivement tant que la bague n'est pas serrée, la rotation de la caméra reste possible pour ajuster l'angle de vue. Ne serre pas trop la bague (avec les doigts cela suffit) car le déblocage pourrait s'averrer un peu dur.
N'oublie pas un petit leach de sécurité (fil de serf volant, très fin et très solide) noué en boucle sur l'axe de la charnière du capot arrière de la gopro...
Merci pour tes félicitations, à toi maintenant de fixer des douilles 15x21 partout à volonté...

Pascal a dit…

Bonjour Serge, Alors-alors ? As-tu trouvé un système tout aussi génial pour les lignes de kite ?
Merci !