samedi 19 mai 2012

Système anti-rotation

Soyons francs : le système de fixation de la GoPro, bien qu'il permette bon nombre de configurations différentes, n'est pas un modèle de praticité et a un défaut majeur : le système de serrage ne met personne à l'abri d'une caméra qui pique du nez.

Illustration :

C'est un problème qui apparait facilement en cas de secousses.
Les âmes bien pensantes nous garantirons alors qu'il s'agit là d'un système permettant d'éviter la casse de la monture en cas de choc. Encore faut-il que le choc soit dans l'axe de rotation de la fixation. Bref.

Cela est encore plus gênant lorsque l'on place la caméra objectif pointé vers le bas. La gravité s'avère redoutable alors pour le système de fixation de chez GoPro.com.

Au point que certains n'hésitent pas à jouer du tournevis pour garantir un serrage puissant. Ces brutalités ont été à l'origine pour certains de casse de monture.

Nous vous proposons aujourd'hui un système anti-rotation pour votre caméra. Il est très rustique mais fonctionnel, et gageons que cela donnera des idées de variantes ou d'améliorations à certains (faites-les nous passer : gopro.hacks@gmail.com) !

Tout d'abord, quelques fournitures :

Nous aurons besoin de :
  • 2 écrous adaptés aux vis de fixation GoPro (M5)
  • une vis M5, pas trop longue, à tête hexagonale ou plate
  • 2 rondelles dentelées de diamètre intérieur 8mm (une petite photo pour ceux qui ne trouveraient pas le dessin ci-dessus assez explicite)
  • une rondelle de grand diamètre extérieur, environ 25mm
 Comme les rondelles dentelées s'emboîtent parfaitement, l'idée est de les utiliser pour pouvoir faire un système réglable, et d'utiliser les logements des écrous borgnes des montures comme point fixe.

Soit, procédons : (CLIC sur l'image pour l'agrandir)


  1. Souder un écrou M5 [ref(1) sur le schéma] sur la tête de la vis (2).
    Préférer de la visserie classique plutôt que l'inox, ce dernier étant assez difficile à souder.
    Un chalumeau avec apport d'oxygène (oxyacétylénique par exemple)  s'avère bien pratique (mais c'est cher !) pour réaliser nos petites brasures ou soudo-brasures. Surtout quand on n'est pas trop doué en soudure comme nous.
    Attention lorsque vous chauffez les pièces, les fumées se dégageant sont particulièrement nocives. Travail à faire dehors ou dans un lieu particulièrement bien ventilé.

    L'écrou remplacera l'écrou borgne d'origine de la fixation GoPro.
  2. Souder une des rondelles dentelées sur la tête de la vis, mais cette fois-ci côté filetage.
  3. Plier la rondelle sur sa partie supérieure (5mm environ pour une rondelle de diamètre extérieur de 25mm). On coince la rondelle dans un étau et on tape sur la rondelle avec un marteau pour la tordre.
  4. Souder la deuxième rondelle dentelée à la grande rondelle en assurant au mieux la parallaxe des deux pièces.
  5. Coller un petit bout de mousse ou d'élastomère sur la pliure de la rondelle afin d'épargner des chocs au boîtier de la GoPro, mais aussi pour adapter plus facilement la pièce au boîtier.
  6. Reste la mise en place : on positionne l'écrou fixé à la vis dans le logement ad-hoc de la fixation GoPro. C'est cet écrou qui recevra donc la vis de la fixation GoPro.
    On glisse ensuite la partie mobile constituée de la grande rondelle pliée.
    On ajuste la rotation par rapport au boîtier de la GoPro, puis on sert les deux écrous dentelés l'un contre l'autre.
    On termine en serrant un écrou contre la grande rondelle, de manière à garder les rondelles dentelées en prise.

    Le boîtier prend appui sur le méplat de la rondelle et ne bascule plus.

    Ouf !




    .

2 commentaires:

Loïc Scafi a dit…

Une photo du montage final ?
L'idée est très bonne, je songeais à un montage du genre mais celui là semble efficace.

Olivier Hoarau a dit…

Ca me paraît quand même assez compliqué, j'ai fait perso un truc plus simple visible par ici http://olivier.hoarau.org/?p=1702

Olivier